2021-06-16Communiqué de presse

AGCO/Fendt – Un résultat très respectable

Pour Fendt, comme pour beaucoup, l'année 2020 restera dans les annales comme l'année du coronavirus. Ce qui explique d'autant plus la joie de Christoph Gröblinghoff, Vice-président, Brand Head Fendt EME et Président du Comité de direction en annonçant, le 7 octobre 2020 à l'occasion de la conférence de presse internationale AGCO/Fendt au Fendt Forum de Marktoberdorf, que les marchés du machinisme restaient relativement stables et que la force de la marque Fendt était particulièrement palpable en ces temps de crise. Et malgré la pandémie actuelle, Fendt peut donc clôturer l'exercice 2020 sur un résultat décent.

2021-06-16Communiqué de presse

AGCO/Fendt – Un résultat très respectable

Pour Fendt, comme pour beaucoup, l'année 2020 restera dans les annales comme l'année du coronavirus. Ce qui explique d'autant plus la joie de Christoph Gröblinghoff, Vice-président, Brand Head Fendt EME et Président du Comité de direction en annonçant, le 7 octobre 2020 à l'occasion de la conférence de presse internationale AGCO/Fendt au Fendt Forum de Marktoberdorf, que les marchés du machinisme restaient relativement stables et que la force de la marque Fendt était particulièrement palpable en ces temps de crise. Et malgré la pandémie actuelle, Fendt peut donc clôturer l'exercice 2020 sur un résultat décent.

Avant d'interroger Christoph Gröblinghoff plus en détail sur l'évolution du marché et des affaires, il a tenu au nom de la direction, du conseil d'entreprise et de tous les collaborateurs Fendt, à remercier pour son extraordinaire soutien et son indéfectible collaboration le Chef du Groupe, Martin Richenhagen, qui prendra se retraite en fin d'année. « Pendant près de 16 ans, Martin Richenhagen a présidé à la destinée d'AGCO et apporté un soutien inconditionnel à la marque Fendt. En tant que Chef du Groupe et Président de longue date du Comité de surveillance d'AGCO GmbH, Martin Richenhagen a su convaincre la direction d'AGCO et les membres du Conseil d'administration du siège AGCO aux États-Unis de réaliser des investissements et des projets importants en Allemagne avec la marque Fendt », a souligné Christoph Gröblinghoff. Il a ensuite cité de nombreux exemples, comme la construction des nouvelles unités de production de tracteurs à Marktoberdorf et Bäumenheim, la reprise et l'extension des sites dédiés à la technique de récolte fourragère à Hohenmölsen, Wolfenbüttel, Waldstetten et Feucht, la décision de projets de développement importants pour les gammes 200 à 1000 Vario, le lancement et le développement du centre de clientèle Fendt Forum et le centre numérique AGCO DCX à Marktoberdorf.

« Au cours des 16 dernières années, AGCO a investi environ un milliard de dollars US dans les sites AGCO et le développement des tracteurs Fendt. Martin Richenhagen a, comme nul autre, favorisé la marque Fendt, mais l'a aussi poussée à l'extrême. Le succès et l'ascension de la marque Fendt parlent d'eux-mêmes, en particulier sous l’influence de Richenhagen : le nombre de salariés y a plus que doublé. La vente de tracteurs a augmenté d'environ 70 pour cent et le programme Full Line de Fendt a pu être complété avec succès avec des tracteurs, moissonneuses-batteuses, matériels de récolte fourragère et pulvérisateurs ». C'est en ces termes que le Président du Comité de direction AGCO/Fendt a résumé l'histoire de la réussite de Martin Richenhagen à qui il a présenté tous ses vœux pour l'avenir.

Fendt au temps du coronavirus

« Depuis le mois de mars 2020, notre entreprise se préoccupe activement des conséquences de la crise du coronavirus. De fin mars à fin avril 2020, force à a été d'interrompre la production de tracteurs et en partie la fabrication de machines de récolte pendant cinq semaines, malgré un carnet de commandes bien fourni. Ceci en raison de la cessation des activités de fournisseurs italiens et français suite à la pandémie galopante de coronavirus. Nous avons mis à profit cette période pour préparer l'entreprise et pour prendre de nombreuses mesures pour garantir la protection maximale de tous nos collaborateurs. La production a repris début mai sur les sites Fendt, sans plus aucune interruption liée à la covid depuis lors. Nous avons pu rattraper une bonne moitié du retard dans le secteur des tracteurs en mettant en place des équipes spéciales jusqu'à la fin septembre. » C'est ainsi que Christoph Gröblinghoff a exposé la situation actuelle en temps de pandémie et a établi le constat suivant : « Les répercussions du coronavirus se feront encore ressentir jusque tard dans l’année 2021. Entre-temps, nous avons appris à vivre et à travailler avec lui. En tant que producteur de la chaîne agroalimentaire, l'agriculture est d'une importance systémique et a, de ce fait, à peine été impactée par la crise du coronavirus, à quelques exceptions près. C'est ce qui explique que le secteur du machinisme agricole suit une courbe pratiquement normale. Les différents épisodes de sécheresse régionale et la peste porcine africaine actuelle ont des effets nettement plus graves sur l'agriculture. »

Redémarrage de la production avec des mesures de sécurité étendues

Baromètre-commercial CEMA

« Après une petite amélioration des valeurs en janvier et février 2020, le coronavirus a plongé l'économie dans une profonde récession en mars, avril et mai », a déclaré le Président du Comité de direction d'AGCO/Fendt concernant l'ambiance dans le secteur européen du machinisme agricole, faisant référence à l'indice du climat des affaires, le CEMA Business-Barometer, publié tous les mois par CEMA (Comité européen du machinisme agricole). « Personne ne pouvait prédire dans quelle mesure le virus toucherait les fabricants européens d'agroéquipement et les marchés de la technique agricole. Mais lorsqu'il s'est avéré relativement vite que le secteur du machinisme agricole restait stable, l'atmosphère s'est réchauffée tout aussi rapidement. Au mois de septembre, le secteur a même enregistré une légère hausse du chiffre d'affaires par rapport à l'année précédente. »

Marché des tracteurs en Allemagne : Une stabilité qui a de quoi réjouir

« Il est encourageant de constater que le marché des tracteurs en Allemagne reste stable en cette année coronavirus 2020. De janvier à août 2020, 21 219 nouveaux tracteurs au total ont été immatriculés. Soit tout juste six pour cent de plus par rapport à la même période de l'année précédente. Les agriculteurs et les entrepreneurs ne se laissent pas décourager et investissent raisonnablement dans de nouvelles machines. Fendt a encore pu consolider sa position de leader du marché au cours des huit premiers mois. Fendt a augmenté sa part de marché de 23,3 pour cent dès 0 ch et de 28,4 pour cent dans celui à partir de 51 ch, arrivant largement face à ses concurrents. C'est bien entendu une très grande satisfaction pour nous de pouvoir encore améliorer notre position dans le secteur des tracteurs de forte puissance depuis tant d'années. Dans le segment de puissance de plus de 200 ch, Fendt occupe la première place avec une part de marché de 40,1 pour cent. À partir de 400 ch, pratiquement un tracteur sur deux est un Fendt de la série 900 ou 1000 Vario. Nous nous réjouissons de son acceptation croissante parmi les entrepreneurs et les grandes structures agricoles », s'est réjoui Christoph Gröblinghoff, en précisant : « Le coronavirus nous a fait prendre conscience d'un fait important, à savoir que les relations de confiance de longue date entre les concessionnaires Fendt, les clients Fendt et Fendt en tant que fabricant, constituent une base solide qui permet de conclure des ventes même à distance en temps de crise. »

Fendt remporte de nouvelles parts de marché en Europe

« Les marchés européens des tracteurs évoluent de manières très différentes », a constaté Christoph Gröblinghoff qui s'est étendu sur les régions d'Europe occidentale, centrale et de l'Est qui sont importantes pour Fendt dans la région EME (Europe, Moyen-Orient) d'AGCO. Il n'a pas abordé les marchés de la Turquie, du Moyen-Orient et d'Algérie qui sont surtout demandeurs de petites machines qui ne font pas partie du portefeuille produits de Fendt. « En Europe, certains marchés enregistrent un volume de vente en hausse ou stable, comme en Allemagne, en Suisse, en Suède, en Pologne et en Autriche. Mais il existe également des marchés importants qui ont accusé des replis à deux chiffres. Comme en France, en Italie, en Grande-Bretagne, en Espagne, en Norvège, en République tchèque, en Hongrie et en Roumanie. Dans l'ensemble, nous nous attendons en Europe à une récession d'environ 6 pour cent, pour passer de 171 000 unités en 2019 à environ 160 000 en 2020. »

« Fort heureusement, les données de marché actuelles montrent que Fendt continue à gagner des parts de marché. La part de marché actuelle de Fendt en Europe est de 10 pour cent. Une réussite que l'on doit à la collaboration entre les concessionnaires Fendt et les équipes de vente et de marketing Fendt. »